Acupuncture et alcoolisme

Écrit par les experts Ooreka

L'arrêt de l'alcool est une période souvent délicate qui nécessite un suivi médical et psychologique indispensable. Pour aider à surmonter les difficultés d'un sevrage alcoolique, il existe des médecines douces comme la sophrologie, l'homéopathie et l'acupuncture contre l'alcoolisme.

Qu'est-ce que l'acupuncture ?

L'acupuncture est issue de la médecine traditionnelle chinoise (MTC) née il y a des millénaires. Elle est utilisée pour soigner toutes sortes de maladies et opère plutôt bien : elle obtient parfois des résultats positifs là où la médecine classique ne fonctionne pas.

  • C'est une technique qui prend en compte la personne dans son aspect global et recherche toujours la cause profonde d'une maladie qui se manifeste extérieurement.
  • Pour cela, elle utilise de toutes petites aiguilles, indolores et inoffensives, qui sont placées sur des points très précis du corps le long des méridiens ou « canaux énergétiques ».
  • Une séance dure entre 45 min et 1 h et coûte entre 35 et 75 €. Les séances vous seront remboursées par la Caisse primaire d'assurance maladie si votre thérapeute est un médecin acupuncteur conventionné.

À noter : pour trouver un bon praticien, le bouche-à-oreille est la meilleure solution. De plus, n'hésitez pas à vous renseigner auprès de votre médecin traitant : il saura vous orienter vers un professionnel qualifié.

Effets de l'acupuncture sur l'alcoolisme et le manque

Acupuncture et alcoolisme

Il n'est pas prouvé que l'acupuncture puisse venir à bout définitivement d'un problème d'alcoolisme et il serait risqué de ne compter que sur cette technique pour se guérir d'une alcoolodépendance.

Toutefois, l'acupuncture peut être très bénéfique dans les cas suivants :

  • Améliorer le sommeil : le sommeil est souvent perturbé pendant la période de sevrage et dans les semaines et les mois qui suivent.
  • Diminuer le stress, l'anxiété et la nervosité : ces états sont typiques d'une période de sevrage, mais aussi lorsque la tentation de boire à nouveau se fait sentir. L'acupuncture peut aider à ne pas rechuter, en apprenant à contrôler son corps et ses envies.
  • Réguler l'appétit et la fonction digestive : l'alcoolisme est souvent responsable d'une perte d'appétit et de troubles gastriques liés à la quantité d'alcool que l'organisme absorbe. L'acupuncture va permettre de rétablir un équilibre tout en douceur.

L'acupuncture est parfois associée à d'autres médecines douces dans le but de maximiser les chances de succès, notamment :

Alcool, acupuncture et autres addictions

L'acupuncture est déjà utilisée dans le traitement de l'arrêt du tabac et a très largement prouvé son efficacité. En fait, pour certains individus qui ont rechuté après un traitement médical, essayer l'acupuncture s'est parfois révélé comme une solution durable. Bien entendu, tout dépend de l'individu et du degré d'addiction.

L'acupuncture se révèle aussi une aide précieuse lorsque l'on veut arrêter de prendre des somnifères (addiction aux médicaments) et que l'on a besoin de se faire aider pour retrouver un bon sommeil.


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
SD
safia djoumi

aromathérapeute holistique et coach en nutrition

Expert

LM
laurence maron

coach de vie, couple, celibat valence 26 drome ard | gaillard maron eirl coach amour look drome ardeche

Expert

CL
catherine levern

soins psychologiques .cf "psychologue.net " | c.levern 04 42 80 04 67

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !