Alcool et allaitement

Écrit par les experts Ooreka

On sait que l'alcool est dangereux pendant la grossesse, aussi bien pour la femme enceinte que pour son bébé. Les avis sont un peu plus partagés sur les influences de l'alcool sur l'allaitement. De savants calculs démontrent qu'un verre de vin peut être éliminé entre deux tétées, mais est-ce complètement fiable ?

Alcool et allaitement

Allaiter et consommer de l'alcool : attention danger ?

A priori, alcool et allaitement ne font pas bon ménage. En effet, l'alcool passe dans le sang mais aussi, à dose infime, dans le lait de la mère. Dans l'idéal, il vaut mieux éviter de consommer de l'alcool pendant l'allaitement.

Si beaucoup considèrent que boire peu ne représente pas beaucoup de risques (une fois arrivé dans le lait, l'alcool n'est présent qu'en petite quantité), il est tout de même plus prudent de s'abstenir de toute consommation d'alcool pendant la période d'allaitement.

De plus, s'autoriser un verre d'alcool incite souvent à d'autres exceptions. Or, l'addition de ces petits écarts peut, à la longue, avoir une influence sur la croissance de l'enfant.

À noter : de plus en plus d'études traitent de l'aspect héréditaire de certaines dépendances. Les enfants dont les mères ont bu ou fumé pendant la grossesse auraient plus tendance à développer ce type d'addictions.

Alcool et allaitement : les effets sur le lait

Si la composition du lait semble inchangée malgré la consommation d'alcool, des travaux tendent à prouver que l'alcool réduit la production de lait.

En outre, une étude menée par le professeur Menella en 2005 démontre qu'après deux verres de vin, le taux d'ocytocine (hormone stimulant notamment l'excrétion du lait) diminuerait de 78 % en moyenne. Conséquence : l'évacuation du lait hors du sein se fait beaucoup plus difficilement.

Alcool et allaitement : des risques pour l'enfant ?

Il est difficile de répondre de façon ferme et définitive à cette question car, depuis plusieurs années, les études réalisées s'affrontent et se contredisent :

  • Pour certains, l'alcool ralentirait de manière significative le développement neurologique du nourrisson.
  • Pour d'autres, au contraire, l'alcool consommé par la mère aurait des effets bénéfiques sur certaines capacités neurologiques...

Si on ne peut répondre de manière certaine à cette question, il est évident qu'on ne peut recommander une consommation d'alcool régulière lors de l'allaitement.

Quelques conseils

Malgré votre bonne volonté, un événement festif est prévu dans votre agenda et vous savez pertinemment que vous consommerez plus de deux verres l'alcool ? Dans ce cas :

  • Prévoyez de tirer votre lait avant toute consommation.
  • Allaitez votre enfant juste avant la prise d'alcool.
  • Attendez entre 4 et 6 h avant d'allaiter « normalement » votre bébé.

Attention : en cas de consommation excessive d'alcool, attendez au moins 24 heures avant d'allaiter à nouveau votre enfant.


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
AB
annik bianchini depeint

psychanalyste

Expert

claude andurand

hypnothérapeute, thérapie brève, orienté solutions | cabinet de psychothérapie

Expert

peggy caperet

cabinet de psychologie - psychothérapie à paris

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !