Cure de désintoxication

Écrit par les experts Ooreka

La décision d'arrêter de boire est un premier pas lorsque l'on constate qu'il existe une alcoolodépendance et que l'on traverse une période d'alcoolisme chronique. La cure de désintoxication permet notamment de passer plus facilement la période de sevrage avec l'aide médicale et psychologique appropriée.

Qu'est-ce qu'une cure de désintoxication ?

Cure de désintoxication

Une cure de désintoxication permet de soigner les personnes dont la dépendance à l'alcool est avérée et de les aider à faire face aux symptômes de manque.

  • Ces cures de désintoxication alcoolique se déroulent au sein d'une clinique ou d'un hôpital et durent en moyenne entre 2 et 4 semaines, mais le personnel médical reste disponible à l'écoute du patient une fois la cure terminée.
  • Pendant cette cure, le patient reçoit un traitement médicamenteux et un suivi psychologique, qui l'aideront à surmonter le sevrage alcoolique.
  • En général, les frais de la cure sont couverts par l'assurance maladie, si vous disposez d'une ordonnance médicale. De plus, les soins peuvent rester totalement anonymes.

Pourquoi faire une cure de désintoxication ?

Lorsque l'on devient dépendant à l'alcool et que l'on subit les conséquences d'un alcoolisme chronique, il peut devenir indispensable de s'arrêter de boire. Cependant :

  • Le sevrage alcoolique est une phase très délicate et ; chez certaines personnes, les symptômes du sevrage peuvent être impressionnants et difficiles à surmonter : c'est le cas, par exemple, du delirium tremens. Dans ce cas, entamer une cure de désintoxication peut être la meilleure solution.
  • De plus, chez certains, le sevrage à domicile est inenvisageable, et là encore, une cure de désintoxication semble être le traitement le plus approprié.. C'est le cas pour :
    • les gros buveurs ;
    • les personnes seules ;
    • les personnes dépressives ;
    • les personnes ayant déjà tenté un sevrage alcoolique qui a échoué.

Comment entamer une cure de désintoxication ?

C'est le patient lui-même qui doit faire la demande et être donc consentant pour entrer en clinique et suivre sa cure de désintoxication.

Choisir sa voie

Une fois que vous avez pris conscience de votre dépendance à l'alcool, la première étape consiste à s'adresser à votre médecin de famille. Celui-ci pourra vous orienter vers un centre de désintoxication.

Si vous êtes réfractaire à l'hospitalisation et que votre degré de dépendance le permet, il existe la possibilité de procéder à une désintoxication par voie ambulatoire : le suivi médical est quotidien, mais le patient rentre chaque soir chez lui.

Se poser les bonnes questions

Pour choisir la cure de désintoxication qui vous convient le mieux, suivez les conseils de votre médecin et posez-vous les bonnes questions :

  • Suis-je assez motivé ?
  • La tentation ne sera-t-elle pas trop dure si je rentre tous les soirs ?
  • Serai-je soutenu par mon entourage ?

Après une cure de désintoxication

Soigner une dépendance à l'alcool nécessite parfois plus qu'une cure de désintoxication. C'est pourquoi des postcures ont été mises en place. Ces postcures accueillent les personnes sevrées souhaitant recevoir un soutien supplémentaire. Elles durent en général entre 1 et 3 mois.

Il ne faut pas oublier qu'un patient qui souffrait d'alcoolisme chronique, ne peut pas, après sa cure de désintoxication, croire qu'il pourra revenir à une consommation « normale ». En effet, toute goutte d'alcool peut remettre en cause tout le sevrage.

La poursuite d'une psychothérapie entamée lors de la cure, ainsi que la participation à un groupe de parole, sont autant de moyens à mettre en place pour limiter au maximum le risque de rechute.


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
iC
isabelle colleau

psychopraticienne, educatrice de la santé | isabelle colleau

Expert

mélanie menou

voyance,massage intuitifs,reiki,eft,cosmétique

Expert

peggy caperet

cabinet de psychologie - psychothérapie à paris

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.