Sommaire

 

Suite à un sevrage alcoolique encadré de façon médical, le patient pourra se faire avantageusement aider par les médecines douces comme l'acupuncture, la relaxation, la sophrologie, etc. L'homéopathie est également un moyen efficace pour diminuer les envies impulsives de boire de l'alcool.

Homéopathie et alcoolisme : introduction

L'homéopathie est une médecine non conventionnelle, ou médecine alternative.

Son principe fut élaboré en 1796 par Samuel Hehnemann et repose sur l'utilisation de principes actifs en doses infinitésimales qui, à dose plus élevée, créeraient la maladie que l'on cherche justement à soigner. C'est le principe de similitude associé à l'infiniment petit qui en fait la base.

Même si cette thérapie est encore controversée et n'est pas considérée comme de la médecine, il reste que, pour beaucoup de patients, elle donne de bons résultats, et ce, sans les effets secondaires des médicaments classiques.

Sevrage alcoolique et homéopathie

L'arrêt de l'alcool passe nécessairement par une consultation médicale et votre médecin traitant est le seul habilité à juger de la nécessité d'une cure de désintoxication, ou encore quel traitement prendre pour faciliter la période de sevrage.

Mais une fois passée la période délicate de sevrage, il n'est pas toujours aisé de ne pas rechuter, même en continuant de suivre une psychothérapie ou en participant à un groupe de parole comme les Alcooliques anonymes.

L'homéopathie peut apporter une solution pour éviter la rechute et la phase de réalcoolisation, qui entraîne souvent une consommation encore plus importante qu'avant le sevrage, amenant un fort sentiment d'échec.

Médicaments homéopathiques pour l'alcoolisme

À titre indicatif, voici quelques traitements homéopathiques qui pourront vous êtes prescrits après un sevrage alcoolique :

  • NUX VOMICA 5 CH : permet de couper l'envie de boire.
  • ETHYLIUM 5 CH à raison de 3 granules 3 fois par jour en période de sevrage pour mieux franchir ce cap difficile.
  • SULFURICUM ACIDUM 5 CH : permet de lutter contre les reflux gastriques liés à l'accoutumance de votre corps à l'alcool.
  • CADMIUM SULFURICUM 9 CH : permet d'éviter les problèmes de foie, en vue bien sûr d'un arrêt total de l'alcool.

Pour trouver le traitement le plus adapté, l'idéal est de consulter un médecin homéopathe. Il étudiera le type de granules et les quantités à administrer en fonction de chaque patient et des circonstances : degré d'alcoolisme, durée de l'alcoolisme, patient jeune ou moins jeune, maladies de l'alcoolisme ou pas, dépendance forte ou pas, etc.

Lire l'article Ooreka