Symptômes alcoolisme

Écrit par les experts Ooreka

L'alcoolisme chronique est une conduite addictive. C'est une maladie qui se soigne même s'il n'est pas toujours admis son état par l'alcoolique lui-même.

Lorsque la consommation d'alcool est excessive, les symptômes de l'alcoolisme se font très vite sentir. Qu'ils soient physiques ou psychiques, ces symptômes sont à prendre au sérieux : ils sont le signal d'alerte émis par le corps.

Symptômes physiques de l'alcoolisme

Attention, nous traitons ici des symptômes de l'alcoolisme, et non les symptômes d'une alcoolisation excessive ponctuelle.

En cas d'alcoolisme chronique, un ou plusieurs des symptômes suivants apparaissent :

  • Symptômes liés au manque physique : tremblements, sueurs, etc.
  • Changement de couleur du teint (jaune).
  • Cernes.
  • Iris de l'œil colorée : le blanc est vitreux.
  • Vieillissement cutané.
  • Insensibilité liée à l'altération du système nerveux.
  • Abdomen proéminent même si la personne est mince.
  • Pression artérielle en hausse (risques pour la santé).
  • Augmentation du taux de cholestérol.
  • Diabète.
  • Carence en vitamine B1.
  • Maladies du foie.
  • Ulcères d'estomac.
  • Lésions cérébrales.

Bien évidemment, cette liste est non exhaustive. L'alcool est extrêmement néfaste pour l'organisme et détruit petit à petit les cellules. Au-delà de ces symptômes, il ne faut pas oublier que l'alcool peut entraîner la mort.

Symptômes psycho-émotionnels de l'alcoolisme

En plus des symptômes physiques, l'alcoolique présente de nombreux symptômes psychiques et comportementaux. En effet, l'alcool agit sur le cerveau comme un dépresseur du système nerveux : il exerce l'effet chimique opposé à celui d'un antidépresseur. Suite à une alcoolisation régulière, le malade présente donc tout ou partie des symptômes suivants :

  • état dépressif ;
  • troubles du sommeil ;
  • troubles de l'humeur, comme une agressivité inhabituelle ;
  • troubles de la mémoire ;
  • manque de concentration ;
  • delirium tremens.

Symptômes comportementaux de l'alcoolisme

Même si les réactions ne sont pas les mêmes chez tous les alcooliques, certains comportements sont à prendre au sérieux : ils sont le signe d'un alcoolisme chronique.

Voici une liste des symptômes comportementaux les plus courants chez les alcooliques :

  • L'alcool devient l'unique moyen d'avoir confiance en soi et de se sentir à l'aise en société.
  • On anticipe les occasions de boire : l'alcool devient une obsession.
  • On boit souvent seul.
  • On se cache pour boire.
  • On boit au travail.
  • On boit dès le réveil.
  • On en arrive à mal se nourrir, voire ne plus s'alimenter.
  • On doit changer de type de boisson alcoolique pour retrouver les « effets du début ».
Symptômes alcoolisme

Symptômes d'alcoolisme : comment réagir ?

Attention, la présence d'un ou plusieurs de ces symptômes doit vous alerter :

  • S'il s'agit de vous, faites-vous aider. Prenez immédiatement rendez-vous avec votre médecin traitant ou un alcoologue. N'hésitez pas à en parler avec un proche : un soutient moral est indispensable.
  • Si cela concerne un proche, adoptez une attitude rassurante et évitez les remontrances. Entamez petit à petit la discussion et gagnez la confiance de votre proche : c'est le meilleur moyen de lui faire prendre conscience de son alcoolisme.

Dans tous les cas, il est important de prendre contact avec un ou plusieurs spécialistes qui sauront vous aiguiller : alcoologue ou addictologue, ils sont là pour vous aider. Vous pouvez également prendre rendez-vous avec un centre d'alcoologie et/ou avec l'association des Alcooliques anonymes.


Pour aller plus loin



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !