Test alcoolisme

Écrit par les experts Ooreka

Évaluer objectivement son rapport d'alcool ou celui d'un proche peut être difficile. C'est pourquoi l'INPES a créé un test d'alcoolisme, qui permet d'estimer sa consommation d'alcool et de diagnostiquer l'alcoolisme.

Même ceux qui ont un problème d'alcoolisme chronique ne sont pas forcément conscients de leur état. Les tests peuvent alors être d'un grand secours.

Pourquoi faire un test d'alcoolisme ?

Le test alcoolisme est un instrument de mesure à la fois informatif et préventif. Il a plusieurs buts :

  • Pour soi : s'évaluer, savoir où l'on se situe par rapport à l'alcool (consommation faible, modérée ou toujours en excès).
  • Pour un proche : l'aider à évaluer sa dépendance si l'on pense qu'il boit un peu trop, mais qu'il n'en a pas conscience.

Le test d'alcoolisme permet également d'apprendre un certain nombre de choses que l'on ignore sur les risques et les dangers de l'alcool sur notre santé ou sur les dangers.

Attention : si les résultats du test mettent un avant une alcoolisation trop régulière et/ou trop importante, il vous faut absolument consulter un spécialiste.

Les différents tests d'alcoolisme

On trouve sur Internet une multitude de tests alcoolisme, mais les deux principaux sont :

  • Le test DETA : il s'agit d'un questionnaire très court de 4 questions, qui permet d'aller à l'essentiel et de détecter de manière simple et efficace un comportement alcoolique.
  • Le test AUDIT : c'est un questionnaire en 10 points, qui analyse votre consommation d'alcool sur les 12 derniers mois.
  • L'Institut national de prévention et d'éducation à la santé (INPES) a mis au point un alcoomètre : c'est un test de mesure de la dépendance à l'alcool avec une version simplifiée téléchargeable sur votre smart phone. Il est également accessible sur le site : http://alcool-info-service.fr.

Vous pouvez retrouver l'ensemble de ces tests sur Internet, chez les médecins généralistes, dans les centres d'alcoologie, chez les alcoologues et addictologues.

Tests alcoolisme : et après ?

Vous ou un de vos proches avez réalisé un test alcoolisme et les tests révèlent une consommation anormale et dangereuse ? Un risque de dépendance à l'alcool existe.

La première chose à faire est de prendre rendez-vous avec votre médecin traitant ou un spécialiste (alcoologue, addictologue, etc.), qui validera ou non les résultats du test réalisé. En fonction de son diagnostic, le spécialiste vous orientera au mieux pour réaliser un sevrage efficace.

En effet, la prise en charge ne sera pas la même qu'il s'agisse d'un alcoolisme chronique, aigu ou mondain. L'avis d'un spécialiste est donc indispensable : n'entamez pas un sevrage seul, les risques de rechute sont trop importants et, dans ce cas, les conséquences morales peuvent être désastreuses.


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
christophe leblond

phytothérapie, aromathérapie et compléments alimentaires | www.phyto-soins.com

Expert

mélanie menou

voyance,massage intuitifs,reiki,eft,cosmétique

Expert

yvon alexis g.

conseiller spécialisé en phytothérapie & huiles es | plantes médicinales et huiles essentielles

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !