Guérison et temps de sevrage alcool ?

Question détaillée

Question posée le 31/01/2014 par Anonyme

J'ai lu que le sevrage alcoolique se fait en 7 jours. Cela veut-il dire qu'au-delà de ces 7 jours, on est guéri ?

Signaler cette question

1 réponse d'expert

Réponse envoyée le 31/01/2014 par Ancien expert Ooreka

D'une part, la durée de sevrage est très variable d'un individu à l'autre. Chez certains, les manifestations physiques peuvent commencer quelques heures après avoir absorbé leur dernier verre d'alcool, tandis que d'autres auront ces mêmes symptômes deux ou trois jours après.

En outre, le sevrage consiste en une période qui permet à l'organisme d'éliminer les résidus des dernières consommations d'alcool. Ceci représente un premier pas, à la fois biologique et mental, puisque l'individu doit désormais faire abstinence. Pour ce faire, il est parfois tenu de faire une cure de désintoxication afin d'être suivi de près par des spécialistes en alcoologie. Lorsque les symptômes physiques et le malaise général ont disparu, grâce à l'aide médico-psychologique et à l'appui de médicaments, l'ancien alcoolique peut rentrer chez lui mais doit rester vigilant. Ainsi, selon les cas, le sevrage en lui-même peut durer de quelques jours à 3 ou 4 semaines : il faut prendre le temps nécessaire à chacun.

La personne guérie devra ensuite se faire aider lorsqu'elle se sent l'envie de reprendre de l'alcool. Rares sont les anciens alcooliques, sortis d'une cure de désintoxication, qui arrivent à rester modérés dans une consommation d'alcool. En général, le simple fait de reprendre un verre est souvent précurseur d'une rechute. Il faut savoir que les anciens alcooliques qui rechutent augmentent encore davantage les quantités : ce qui est recommandé est donc de ne plus prendre une seule goutte d'alcool. Les rechutes sont courantes et il ne faut pas baisser les bras pour autant : c'est là qu'interviennent de façon très utile les groupes de paroles et de soutien comme les Alcooliques anonymes.

Signaler cette réponse
2

personnes ont trouvé cette réponse utile

1 commentaire

Commentaire posté le 03/09/2016 par Anonyme

Dans 99,9% des cas, sept jours est un minimum et quinze est un maxi pour le sevrage. Mais ensuite on n'est pas guérit de l'alcoolo-dépendance, uniquement des effets négatifs du manque d'alcool. L'alcoolo-dépendance est à vie, incurable, l'abstinence est donc de rigueur pour la vie entière. La plus petite ingestion d'alcool est synonyme d'une reprise et donc d'un nouveau passage par la case sevrage. Au bout de un, deux, ou trois ans, l'ingestion de très petites doses d'alcool (panaché, cidre...)peut s'envisager très exceptionnellement, sans de grand risque de rechute à l'alcoolisation chronique. Mais c'est jouer avec le feu.

Signaler ce commentaire

Ooreka vous remercie de votre participation à ces échanges. Cependant, nous avons décidé de fermer le service Questions/Réponses. Ainsi, il n'est plus possible de répondre aux questions et aux commentaires. Nous espérons malgré tout que ces échanges ont pu vous être utile. À bientôt pour de nouvelles aventures avec Ooreka !