Bonjour mon maris vous une bouteille de Ricard par jour

Question détaillée

Question posée le 18/03/2016 par Porer

Il me dit qu'il n'est pas alcooliques car se n'est que l'apéro je ne sais plus quoi faire nous avons quatre enfants et une boulangerie je ne peux pas partir aider moi car il devient méchant verbalement pour le moment surtout avec moi et casse mes affaires dans la maison

Signaler cette question

4 réponses d'expert

Réponse envoyée le 18/03/2016 par Marianne94

Bonjour Madame,

L’alcoolisme est souvent nié par ceux qui en souffrent. Le reconnaître est une première étape indispensable pour s'en sortir.

Votre situation est différente puisque vous souffrez des conséquences et non de l'alcoolisme. En dépendant de votre mari puisque vous tenez un commerce.

Comme épouse, vous pourriez chercher à lui faire prendre conscience de son état. Peut-être en faisant appel à des personnes extérieures : médecin, associations, parents ou personne proche que votre mari écoutera ?

Comme femme et mère, vous avez besoin d'assurer la protection de la famille. La violence engendrée par l'alcool peut être ravageuse. Avez-vous une ou des solutions de repli ? Un endroit pour partir en cas de crise ? Avez-vous pensé à déposer plainte au commissariat ? Envisagé un autre travail ? Rencontré une assistante sociale ? Pourriez-vous mettre vos enfants en pension ? Je sais bien que tout cela demande des moyens et n'est pas forcément possible pour vous, qui plus est en cas de désaccord...

Vous pourrez trouver conseil et aide en contactant une association telle que le CIDFF, implantée un peu partout en France. C'est la Centre d'information sur les droits des femmes et des familles, qui propose diverses compétences pouvant vous intéresser. Vous trouverez leur coordonnées selon votre lieu de résidence vis Internet.

Vous souhaitant de trouver rapidement ce dont vous avez besoin pour vous et pour faire prendre conscience à votre mari de l'état dans lequel il se trouve, ce qui affecte toute sa famille.

Bien cordialement.

Signaler cette réponse
4

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Réponse envoyée le 18/03/2016 par salim

Bonjour Porer

Une bouteille de Ricard, c'est un litre de liquide à 45°
Je voudrais savoir depuis combien de temps s'adonne-t-il à la boisson ?
Votre mari montre déjà des signes de violence, même si actuellement il ne les déchaine que sur des objets ?
Je pense qu'il serait sérieusement d'en discuter avec lui et surtout d'aller consulter soit chez un psychologue, soit chez un psychiatre avant que la situation ne dégénère;
tenez moi au courant

Signaler cette réponse
2

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Réponse envoyée le 19/03/2016 par Cabinet médical / Tunisie

Dr Jarraya Anouar psychiatre psychothérapeute Tunis Bjr Madame
Votre mari présente une conduite d'alcoolisation d'un type défini dans les classifications des alcooismes-- il peut-été un grand timide-boit-il son Ricard "sec" (sans eau) parfois? cache-t-il les bouteilles vides? A quelle heure de la journée commence-t-il à boire ? Dès le matin? En début d'après-midi ?
En pratique suivez les conseils de es collègues Informez le médecin de famille si ce n'est déjà fait, contactez aussi une association d'anciens buveurs et surtout amenez-le, si vous pouvez à consulter un psy, de préférence hypnothérapeute:l'hypnose marche assez bien, je l'avais utilisée autrefois en France, mais ce n'est pas la seule méthode bien entendu je vous parle de ce que je connais le mieux.Vous pouvez ren-contrer l'assistante sociale du centre d'hygiène mentale qui s'occupe de la lutte contre l'alcoolisme ou du Centre d'hygiène Alimentaire (CHA) qui soigne les alcooliques hors milieu psychiatrique(s'il y en a un près de chez vous (renseignez-vous) Déposez une 'main courante" chez la police ou la gendarmerie pour ses violences contre les objets pour l'instant -"ivresses clastiques" dans notre jargon
Je reste à votre écoute
Cordialement

Signaler cette réponse
3

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Réponse envoyée le 28/03/2016 par Coaching-Harmonique

Bonjour
Effectivement je vous confirme comme mes confrères qu'une bouteille apéritif à 45° par jour est tout à fait de alcoolisme (d'ailleurs moitié-moins le serait aussi)
Alors s'il y a violence, il est grand temps pour vous de réagir !
Pour ma part je vous conseille les associations Al-anon http://al-anon.fr/ qui aide l'entourage des alcooliques.
Très cordialement
Marie-Pierre

Signaler cette réponse
1

personne a trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Ooreka vous remercie de votre participation à ces échanges. Cependant, nous avons décidé de fermer le service Questions/Réponses. Ainsi, il n'est plus possible de répondre aux questions et aux commentaires. Nous espérons malgré tout que ces échanges ont pu vous être utile. À bientôt pour de nouvelles aventures avec Ooreka !